Canadian Vending

Features Associations Business
CAMA Connection: Fall 2013

The little association that could


September 24, 2013
By Amanda Curtis

Topics

CAMA has built itself up in key areas: advocacy, branding and communication

The little association that could
CAMA has built itself up in key areas: advocacy, branding and communication

he Canadian Automatic Merchandising Association is proud to celebrate its 60th anniversary. A significant milestone for any organization, this is particularly important for CAMA. While vending and OCS are often associated with the brand names of our larger operators and suppliers, the vast majority of CAMA’s members, and potential members, are small businesses whose owners have hands-on involvement in the daily activities of their company.

Advocacy is a key and ongoing service to our members and by extension to the industry as a whole. Not all efforts have been successful; however, very few, if any, associations can say they have won every battle. Over the years, CAMA representations have included submissions and meetings on the impact of the loonie, the toonie, changes in coin composition, and the introduction of new bank notes. The association has strong and co-operative relationships with the Royal Canadian Mint, and now also with the Bank of Canada, because of dedicated board members spending countless hours of their personal time forging and strengthening them. CAMA has an important role to play in preparing industry members for necessary hardware changes and communicating on issues such as healthy food initiatives, energy efficiency and a host of other areas.

Advertisment

Branding and awareness is another association responsibility. In 2009, CAMA merged with the Ontario Coffee & Vending Services Association and adopted the tagline “serving the professional vending and office coffee retailers of Canada.” The CAMA brand has been consistent. There have been no name changes and our logo, despite three updates, remains easily recognizable in both look and colour. Indeed, CAMA is recognized by Crown- and provincially owned corporations as the voice of the industry, and in recent years, the association has been approached to provide a list of members in good standing for these corporations to send requests for proposal for the vending and OCS industries.

Communication started with a print newsletter that was “mailed” to our members. A regular column in Canadian Vending magazine followed, the association website was launched in 2002 and CAMA entered the social media scene with Twitter in 2010, which launched in 2006. We are working on finding new and better ways to broaden and improve our communication. Another form of communication is the delivery of educational tools such as best practices handbooks and links to related association offerings.

CAMA serves as the voice of, and focus for, participants in the vending and OCS industries in Canada and aims to assist them in making their businesses more professional and profitable. We thank you all for your support and look forward to the next 60 years.

To learn more about the association, visit www.vending-cama.com .


Amanda Curtis, CAE, is the executive director of CAMA, and has worked with the association since 1998 when management company BB&C started overseeing the association’s professional image and government relations. Amanda can be reached by calling CAMA at 905-826-7695 / 1-888-849-2262, or by e-mailing  acurtis@vending-cama.com.



La petite association qui voulait
L’ACAD s’est d’elle-même forgé une expérience dans des domaines clés: la représentation, la mise en marché et la communication

Par Amanda Curtis

L’Association canadienne d’auto-distribution est fière de célébrer son 60e anniversaire. Il s’agit d’une étape marquante pour l’ACAD, une association défendant les intérêts d’une industrie. Souvent associé à de grandes marques de gros exploitants ou fournisseur de la distribution automatique ou de la pause-café, la vaste majorité des membres et membres potentiels de l’ACAD sont de très petites entreprises où le propriétaire supervise tous les aspects quotidiens des opérations.  Leur implication dans l’association demande temps et efforts qui ne sont pas toujours leur priorité.  Malgré tout, l’ACAD possède une riche histoire et est une association nationale ayant du leadership et ce, d’un océan à l’autre.

L’ACAD fut incorporé en 1953 et son premier président fut Alan King de Vendking International Ltée à Montréal dont il en présida les destinées pendant quatre ans. Son terme culmina avec la première exposition annuelle dont nous vivrons sous peu la 56e édition.

En rétrospective L’esprit d’entreprenariat et d’engagement vers le succès ont été reconnus par des récompenses.  En 1971, la première récompense pour le meilleur kiosque d’exposition fut créée et le prix pour le meilleur représentant quant à lui a suivi dès 1975. En 1967, le Prix Don Storey fut octroyé pour la première fois à une personne dont les standards d’intégrité, l’image projetée de notre industrie et son implication communautaire étaient exemplaires. A suivi en 2009 le Prix Stuart Daw Service en Or pour une contribution exceptionnelle à l’industrie canadienne de la pause-café.  Le prix le plus récent, créé en 2011 à la mémoire d’Albert DeNovellis, récompense quant à lui le meilleur service à la clientèle.  La tradition continue et une liste complète des récipiendaires de prix se trouve dans cette édition ainsi que sur le site web de l’ACAD au www.vending-cama.com .

Le support et le service continu sont la clef pour nos membres et par conséquence pour notre industrie dans son entier.  Certes, tous nos efforts n’ont pas rencontré les résultats escomptés mais quelle association peut se vanter d’avoir gagné toutes ses batailles ?

Au fil des ans, les démarches de l’ACAD ont inclus des rencontres et suggestions pour tempérer l’impact de la mise en circulation des pièces d’un dollar, de deux dollars et la mise en circulation de nouvelles coupures.  De cela en a découlé une grande collaboration avec la Monnaie royale canadienne et la Banque du Canada.

Les membres de la direction, tous grandement dédiés, n’ont pas ménagé leur temps et efforts pour créer et cultiver ces relations.  L’ACAD a un rôle important à jouer dans la préparation de ses membres afin de faire face aux changements techniques et s’adapter aux nouvelles tendances inévitables telles les initiatives de choix santé et économie d’énergie et
autres thèmes.

Le marchandisage et la conscientisation sont d’autres responsabilités de l’ACAD.  En 2009, l’ACAD a fusionné avec l’Association de la pause-café de l’Ontario et a adopté la devise “au service des professionnels de la distribution automatique et détaillants de la pause-café du Canada”.  La marque ACAD a toujours été constante.  Il n’y a eu aucun changement de nom depuis la fondation et notre logo, malgré trois rafraîchissement d’image, est toujours facilement reconnaissable autant dans son apparence que sa couleur.  Dans les faits, l’ACAD est reconnue autant au niveau fédéral que provincial comme étant la Voix officielle de l’industrie et au cours des dernières années, nous avons été approchés afin de soumettre une liste de membres en règle pour que certains organismes puissent concevoir leur appel d’offre, autant pour la distribution automatique que pour la pause-café.

La communication se faisait jadis par une infolettre qui était postée à nos membres, une colonne régulière dans le magazine Canadian Vending.  Depuis 2002 cela se fait par notre site web et depuis 2010, dans les médias sociaux.  Nous sommes toujours à la recherche de nouvelles façons d’élargir nos canaux de communication.  Une autre forme de communication est l’offre d’outils éducatifs tel le guide des bonnes pratiques et des liens vers des offres
d’associations similaires.

L’ACAD agit en tant que porte parole des gens œuvrant dans la distribution automatique au Canada.  Elle les assiste afin de les rendre plus professionnels et plus rentables.  Nous vous remercions tous de votre support et nous envisageons avec optimisme les prochaines soixante années. Salut!


Amanda Curtis, CAE, est la directrice exécutive de l’ACAD, et ce depuis 1998 alors que la compagnie BB&C s’est vue confier le mandat de superviser les relations publiques et gouvernementales de l’association.  Madame Curtis peut être jointe (en anglais au 905-826-7695 / 1-888-849-2262 ou par courriel à acurtis@vending-cama.com.


Print this page

Related



Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*